La petite histoire de la soupe à l'oignon

Dernière mise à jour : juil. 13

La soupe à l'oignon est un grand classique de la cuisine française. Gratinée ou non, elle fond dans la bouche pour le plaisir de nos papilles. Mais connaissez-vous l'origine de celle qu'on appelle la "soupe d'ivrognes" ?


Aussi appelée la « soupe d’ivrognes », la soupe d’oignon est un très bon remède à la gueule de bois. Bon, certes, la douce haleine qu’elle vous laisse ensuite n’aide pas votre cause, mais au moins elle masque les effluves d’alcool désagréables !


L'origine de la soupe à l'oignon

En fait, la soupe à l’oignon a longtemps été mal vue. Composée de jus de bœuf, de bouillon, d’oignons et de pain, elle a toujours été bon marché. Dès l’Antiquité, les Romains y voyaient un plat pour pauvres, d’où son nom « la soupe des pauvres » (ils ne sont pas allés chercher très loin). Cela est dû au fait que l’oignon se cultive facilement et est donc très accessible, notamment pour les familles modestes.


Une légende a un peu redoré l’image de cette soupe : on dit qu’alors qu’il dormait dans sa loge de chasse, le roi Louis XV se serait réveillé affamé dans la nuit. Il aurait alors confectionné une soupe avec les oignons, le beurre et le champagne qu’il avait à sa disposition. Mais il est difficile d’imaginer un roi préparer son propre repas… quoique l'on dit de Louis XV qu'il était bon cuisinier !


Une théorie, plus crédible, existe. Ce serait Stanislas Leszczynski, duc de Lorraine et père de la reine de France qui aurait goûté la soupe à l'oignon dans une auberge de Champagne. Il aurait alors souhaité apprendre « à en préparer une semblable » selon Alexandre Dumas qui narra la scène. Il aurait ensuite popularisé la recette à la cour de Versailles.


La célèbre recette de la soupe à l'oignon gratinée

Mais c’est grâce aux Halles à Paris que la soupe à l’oignon gratinée doit sa renommée. Au 19ème siècle, les restaurateurs eurent l’idée d’ajouter du fromage râpé et de placer les bols de soupe sous le gril. Ainsi préparée, la soupe était bien plus nourrissante pour les travailleurs et les fêtards noctambules du quartier. Le plat fut alors appelé la « Gratinée des Halles ».

Depuis, la soupe à l’oignon gratinée est emblématique de la cuisine parisienne simple et rapide.


Lire aussi :

Posts récents

Voir tout