• Ingrid

Pourquoi les gaufres ont-elles des petits carrés ?

Dernière mise à jour : 12 mars

La gaufre est une pâtisserie aujourd’hui anodine que l’on trouve un peu partout. À tel point que l’on ne s’étonne plus de son étrange forme. Ergonomie ? Goût ? À quoi peuvent bien servir ces petits carreaux ?

Crédits : Jérémy Bezanger - Unsplash

Est-ce que cela vous arrive de vous poser des questions sur l’aliment que vous êtes en train de manger ? Moi oui, tout le temps (d’où la création de ce site). Alors quand j’ai préparé pour la première fois des gaufres maison, je me suis demandé pourquoi cette drôle de pâtisserie rectangulaire avait tous ces petits carrés. Je vous explique d’où vient cette étrange invention.


Les gaufres, une recette très ancienne

Bien avant d’être celle que l’on connaît aujourd’hui, la gaufre n’était qu’une galette de bouillie de céréales. Les hommes du néolithique la faisaient cuire sur des pierres brûlantes, puis la retournaient une fois un côté doré.


Par la suite, les Grecs inventèrent des moules de cuisson pour préparer des obleios (les oublies, des pâtisseries religieuses). Le moule était alors composé de deux plaques de fer chaudes pensées pour fabriquer des gâteaux plats.


Au Moyen-âge, on cuisait la gaufre à l’aide de deux plaques en métal avec des poignées en bois que l’on tenait directement au-dessus de l’âtre. On en obtenait alors une fine gaufrette avec des motifs similaires à des gravures.


Peinture « Le combat de carnaval et carême »
« Le combat de carnaval et carême » (1560) de Pierre Breughel l’Ancien, représente, entre autres, une femme en train de cuire des gaufres.


L’invention des gaufres aux carrés

Ce n’est qu’au XIIIe siècle que le fameux moule à carrés est inventé par un forgeron. Le motif ressemblant aux alvéoles fabriquées par les abeilles aurait donné le nom à la pâtisserie. En effet, « gaufre » serait un dérivé de « wafla » (de wafla à walfre puis waufre et gauffre ensuite goffre pour finir avec gaûfre…). Le terme désignait alors « un gâteau de miel alvéolé confectionné par les abeilles ».


Quant à la recette, celle-ci a aussi connue quelques modifications au cours du temps. Auparavant simple galette de céréales, la gaufre est ensuite cuisinée avec de la farine et de l’eau. On mange alors les gaufrettes salées à la place du pain ou lors de jours de fête religieuse. C’est notamment à la sortie des messes qu’elles rencontrent un grand succès. Le commerce devient d’ailleurs si compétitif que le roi Charles IX fait passer un édit pour limiter les disputes entre les vendeurs les obligeant à rester à distance les uns des autres.


Le gaufrier breveté par Cornelius Swartwout en 1869
Le gaufrier breveté par Cornelius Swartwout en 1869

Au XVIe siècle, alors que la gaufrette sert de substitut de pain aux plus pauvres, la recette est améliorée dans les classes aisées. On y ajoute du miel, des œufs, du lait et de la levure afin d’obtenir des gaufres moelleuses.


On doit le moule à gaufre actuel à un certain Cornelius Swartwout. Cet inventeur américain breveta en 1869 le premier gaufrier à pouvoir être placé sur un poêle à bois et à être doté d’une poignée pour ouvrir, fermer et tourner le moule. Une invention qui révolutionna une nouvelle fois l’histoire de la gaufre.



Les différents types de gaufres

Saviez-vous qu’il existe 3 types de gaufres ?

Gaufre de Liège - Gaufre de Bruxelles - Gaufre de Lille
Gaufre de Liège - Gaufre de Bruxelles - Gaufre de Lille
  • La gaufre de Bruxelles date du XIXe siècle. Elle était auparavant composée de blancs d’œufs battus en neige à la place de levure. Elle est composée de farine de blé, de lait, de levure, de sucre, d’eau et de beurre. On la reconnait par sa forme rectangulaire (12 par 13 cm) et compte 20 trous.

  • La gaufre de Liège remonte au XVIIIe siècle. On dit qu’elle aurait été créée par le cuisinier du Prince-Évêque de Liège qui aurait demandé qu’on lui serve « quelque chose de sucré et particulièrement savoureux ». Comment la reconnaître : elle contient des perles de sucre, est de forme ovale et compte 24 trous aux bords irréguliers.

  • La gaufre de Lille (ou gaufre flamande) est préparée à l’origine avec « un fer à oubli ». Elle peut être fourrée. Comment la reconnaître : elle est plus petite, et surtout plus sèche que les autres gaufres.

Lire aussi :

capitaine haddock et tintin
"Moules à gaufres" est une insulte récurrente chez le Capitaine Haddock. Original, non ?

Sources :