Quelle est la différence entre la pomme de terre et la patate ?

Drôle de nom que celui de « pomme de terre » ! Si on le remplace souvent par le terme de « patate » c’est à tort, car les deux termes ne désignent pas la même chose.

On pense souvent que le terme « patate » est un peu familier, pourtant il n’en est rien ! Pour comprendre d’où viennent les appellations « pomme de terre » et « patate », il faut en fait remonter à la colonisation. Je vous explique tout ici !


D’où vient le mot « pomme de terre » ?

On s’y est habitué, mais lorsque l’on y réfléchit, le terme de « pomme de terre » est bien étrange. Quel est le lien entre le fruit à pépins et le légume terreux ?

En fait, le vrai nom de la pomme de terre est Solanum Tuberosum, elle appartient à la famille des Solanacées (qui regroupe aussi bien l’aubergine que le tabac). Le terme de « pomme de terre », lui, vient du latin Malum Terrae soit « fruit de terre » qui désignait diverses plantes à tubercules ou à bulbes.

Pour la petite anecdote : il existe aussi des poires de terre, aussi appelées yacon, qui ressemblent beaucoup aux pommes de terre, mais qui se dégustent crues ou cuites !


Lire aussi : Pourquoi dit-on d’un pain perdu qu’il est perdu ?


Pourquoi ne dit-on pas pomme de terre douce ?

La patate douce tient son nom des Taïnos, une ethnie autochtone des Bahamas et des Antilles. Le terme a été traduit les Espagnols comme « patata » ou « batata » lors de la colonisation du Nouveau Monde. La patate fut par la suite importée en Europe à la fin du XVe siècle où on lui donna le nom latin de Ipomoea Batatas.

La pomme de terre et la patate douce étant assez similaires, les deux tubercules furent appelés de la même manière pendant longtemps. Finalement, ce n’est que la pomme de terre qui connut un changement d’appellation. Ainsi, lorsque vous utilisez le terme de « patate », vous ne commettez pas un anglicisme, mais vous suivez une tradition française très ancienne !


Lire aussi : L'incroyable histoire du Colonel Sanders, le fondateur du KFC


Des légumes longtemps boudés

Bien que cultivée depuis 8 000 ans dans la cordillère des Andes, la patate n'est connue des Européens que lors de la Colonisation au XVIe siècle. Elle est rapidement importée en Europe, mais n’est pas tout de suite vue comme un aliment. En effet, sa petite taille et son goût amer et farineux la rendent peu appétissante à l’époque, elle est donc plutôt donnée aux animaux. Au cours du temps, on accuse même la pomme de terre de provoquer des maladies comme la fièvre ou la lèpre.


Finalement, ce sont les agronomes français Henri Louis Duhamel dès 1761 puis Antoine-Augustin Parmentier, 20 ans plus tard, qui popularisent le tubercule aussi bien chez les plus pauvres que les plus riches. Facile à cultiver, le légume contribua beaucoup à la disparition de la famine.