• Ingrid

Les frites : une création française ou belge ?

Mis à jour : 15 nov. 2020

Les délicieuses fritures de pomme de terre se sont exportées à travers le monde. Pourtant, leur origine reste encore débattue.


La paternité des frites est un sujet bien épineux. Au cours de mes recherches, je n’avais jamais vu autant de théories différentes sur un même sujet. Je vais donc vous raconter les différentes suppositions.


La paternité belge

La première théorie suppose que ce sont les Belges qui ont créé la recette de la « pomme de terre frite ». Le bâtonnet frit serait né à Namur, une ville de Belgique. On dit que les habitants avaient pour habitude de se nourrir de fretin (un petit poisson) et qu’ils les faisaient frire ensuite. Or, au XVIIe siècle, lors d’un hiver rude, le fleuve gèle et il devient impossible pour les habitants de pêcher. Pour compenser, certains auraient remplacé le met par des pommes de terre. Certains historiens doutent de cette hypothèse car à cette époque, la graisse était une denrée très rare, personne ne pouvait se permettre d’en utiliser autant pour quelques aliments.


Une création française

La seconde théorie concerne bien évidemment la France, grande concurrente de la Belgique sur ce point-là. Pour les historiens, la frite viendrait de Paris même. Elle aurait été inventée lors de la Révolution française par des marchands ambulants sur le Pont-Neuf. Pour le coup, les pommes de terre auraient été découpées en lamelles et non en bâtonnets comme aujourd’hui.


Un avis bien tranché

L'historien de l'alimentation Pierre Leclerq a un avis bien tranché sur le sujet. Pour ce Belge, les frites sont une invention française. Après de longue recherche, l'historien assure que la frite a été importée en Belgique par un immigré bavarois du nom de Frédéric Krieger autour de 1842. Ses sources ont montré que l'homme aurait travaillé dans une rôtisserie à Paris où il aurait appris à faire des frites. Ce n'est que deux ans plus tard qu'il "s'installe comme forain en Belgique et ouvre la première barraque à frites du pays. Pour faire sa publicité, il annonce des « pommes de terre frites à l’instar de Paris » et insiste sur le fait qu’il a fait son apprentissage à Paris" estime l'historien au micro de RTBF.


"Bien entendu, la pomme de terre frite sous forme de rondelles et rissolée à la poêle existe en Belgique depuis bien plus longtemps. Mais la « pomme de terre frite à l’instar de Paris », à savoir sous forme de bâtonnets et plongée dans la graisse, n’est arrivée de Paris qu’en 1844. Elle est un pur produit commercial né dans les rues de la capitale française".

C'est avec la généralisation de la méthode de la double cuisson et l'accompagnement quasi systématique de moules, que la frite devient un met identitaire de la Belgique ainsi que du Nord de la France. Pour l'historien Pierre Leclercq, il faut distinguer l'invention française de la culture belge. Si la frite a bel et bien été inventée à Paris, la Belgique se l'est appropriée, l'a démocratisé et modernisé. Il existe même un musée de la frite à Bruges, le Frietmusuem, une semaine de la frite belge ainsi qu'une journée internationale de la frite belge chaque 1er août.


Bref, la frite semble être une belle collaboration entre la France et la Belgique.


Pour retrouver l'interview de Pierre Leclercq, c'est ici sur le site de la RTBF.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout