• Ingrid

7 règles de savoir-vivre improbables

Mis à jour : 14 oct. 2020

Les règles de savoir-vivre varient en fonction des pays, mais la France peut se targuer dans un avoir un bon nombreux. Petit florilège des règles de politesse les plus connues (et leurs explications).


Couper la salade avec des couteaux dans son assiette

Au 18è siècle, les couteaux étaient en acier et rouillaient en présence de vinaigre. Utiliser son couteau pour couper sa salade dans son assiette était donc malpoli puisqu’il abîmait le couteau. Aujourd’hui, alors que les couverts sont en inox, cette règle de savoir-vivre persiste chez certains.


Souhaiter un « bon appétit »

Au Moyen-Âge, se nourrir devient un art et non plus une nécessité. Alors, lorsqu’une personne souhaite un « bon appétit » à une autre cela réduit le repas à un besoin. Dire « bon appétit » revient à souhaiter à l’autre un bon déroulement gastrique. Rien de très élégant…


Couper le pain avec un couteau

Dans la religion catholique, le Christ se présente sous l’apparence du pain. Le couper, reviendrait donc à le blesser, c’est pourquoi on préférera le rompre.


Arriver à l’heure chez son hôte

En France, il ne faut jamais être ponctuel à un dîner. On pratique alors le « quart d’heure de politesse » qui consiste donc à arriver 15 minutes après l’heure convenue. Cela laisse à l’hôte ou l’hôtesse de maison le temps de fignoler les derniers préparatifs.


Saler une préparation avant d’y avoir goûté ou souffler sur son plat pour le refroidir

Dans les deux cas, cela revient à montrer que l’hôte ou l’hôtesse de maison n’a pas su servir le plat correctement, qu’il est fade ou trop chaud.


Refroidir son verre de vin avec des glaçons

Quelle horreur pour un français que de voir une personne mettre des glaçons dans son verre de vin ! En France, le vin se boit à température ambiante sauf pour le rosé qui est une exception.


Se resservir du fromage

Se resservir en fromage signifie que l’on n’a pas assez mangé, que l’on a encore faim et donc que l’hôte de maison n’a pas bien fait son travail, qu’il n’a pas assez nourri ses invités.


Bonus : Couper les spaghettis et manger des sushis avec des couverts

En Italie, manger des spaghettis c’est tout un art; les couper en revanche, c’est une hérésie. Si vous voulez vous faire aimer des Italiens, enroulez les pâtes autour de la fourchette !

Du côté des Japonais, ce sont les sushis qui doivent faire l’objet d’une certaine attention. Il ne faut jamais en manger avec des couverts ! Et pour les quelques experts des baguettes, abstenez-vous de piquer un sushi, puis de le plonger dans la sauce soja. Cela pourrait être vu comme un manque d’élégance.

Posts récents

Voir tout

© 2023 par Poivre et Sel. Créé avec Wix.com